• 483.000 entrées par an à la Bfm

  • 58.000 spectateurs par an à l’Opéra

  • 75 000 spectateurs par an dans les centres culturels

Hot Vienne (Juin-Déc 2018)


Envoyer à un ami


« Hot Vienne » : un florilège d’événements ouverts à tous les curieux

 

Programme au 13/06/2018

Avec le décès de Jean-Marie Masse survenu le 17 octobre 2015, la Ville de Limoges perdait un infatigable passionné de jazz (batteur, fondateur du Hot Club de Limoges, de la radio Swing FM…) dont la collection personnelle, constituée au fil des décennies avec sa femme Paulette, est désormais l’un des plus beaux ensemble dédié au jazz à l’échelle européenne.

Une collection rare de 20 000 pièces sur le jazz léguée à la Ville de Limoges

 

Jean-Marie Masse avait souhaité léguer à sa ville, Limoges, ce précieux trésor d’environ 20 000 pièces (disques, livres et magazines, photos inédites, correspondances, archives personnelles…) ; il est désormais conservé à la Bibliothèque francophone multimédia (Bfm) de Limoges.
Pour honorer ce legs et l’amour historique qu’elle porte au jazz, la Ville de Limoges a imaginé l’événement « Hot Vienne », un ensemble des festivités déclinées du 9 juin au 31 décembre 2018, qui feront également écho au centenaire de l’arrivée des Américains et de cette musique en France, aux 70 ans du "Hot Club de Limoges" et du premier grand concert de jazz organisé à Limoges en 1948.



Plus de 40 événements « Jazz » du 9 juin au 31 décembre à Limoges

Durant 6 mois la Ville de Limoges propose une quarantaine d’événements jazz, dont :

- Une grande exposition, Harlem à Limoges,  consacrée à la personnalité de Jean-Marie Masse et à l’histoire du jazz français et limougeaud à la Bfm centre-ville et à la Galerie des Hospices.

- Un studio de radio éphémère, « on air », qui diffusera tout au long de l’événement concerts, disques et émissions sur le thème du jazz (en partenariat avec RCF et Swing FM) avec une émission tous les samedis, en direct du studio installé au cœur de l’exposition de la Bfm.

- Une exposition, Jazz in Limoges sur les débuts du jazz à Limoges avant la Seconde Guerre mondiale au musée de la Résistance.

- Une présentation inédite des peintures et dessins de Jean-Marie Masse au musée des Beaux-Arts.

- Des projections de films documentaires, des rencontres, des conférences, des démonstrations et initiations…

- Des concerts dans divers lieux de la Ville.

- Une journée Bal swing avec un village d’exposants vintage et des concerts dans les jardins de l’Evêché le 7 juillet.

- Un colloque (22-24 octobre) sur l’histoire du jazz en France, réunissant une trentaine d’intervenants français et internationaux.

- L’édition d’un catalogue et d’un disque à partir d’enregistrements live inédits de la collection Paulette & Jean-Marie Masse.

Envoyer à un ami


Le trésor de Jean-Marie Masse en chiffres


- 3 500 disques 78 tours, dont près de 200 Vdiscs, ces disques édités par l'Armée américaine pendant la guerre et qui devaient être détruits

- 5 000 disques vinyles 33 tours de jazz gospel, blues, pour certains rares

- 400 disques vinyles 45 tours aux pochettes colorées

- 130 disques « Pyral » (disques enregistrés) inédits

- Une collection de près de 200 disques vinyles 33 tours 1/3 appelés aussi 25cm, dont certaines pochettes sont plus précieuses que le disque lui-même

- 3 500 clichés, dont une partie dédicacés et/ou inédits

- 2 000 lettres de correspondance : cartes postales, cartes de vœux de tous les plus grands noms comme Buck Clayton, Don Byas, Bill Coleman, Stéphane Grapelli...

Pochette disque © Walter 1955

- Plus de 500 ouvrages sur le jazz : les premières éditions de Duke Ellington, Big Bill Bronzy ou Mezz Mezzrow...

- 68 titres de revues, dont plus d'un tiers, sont uniquement référencés à la Bibliothèque nationale de France

- Des milliers de manuscrits (émission de radio, chroniques de cinéma, articles sur le jazz...), coupures de presse sur le "Hot Club de Limoges", dossiers thématiques sur les musiciens...

Conservée à la Bfm depuis mars 2016, cette collection fait l'objet d'un travail d’inventaire, de nettoyage, réparation et mise aux normes de conservation. Le public peut déjà prendre connaissance d'une partie de ces richesses en  consultant le catalogue en ligne sur le site de la Bfm « Fonds Paulette et Jean-Marie Masse ».
Il faudra encore plusieurs années avant de venir à bout des 20 000 documents constituant ce fonds exceptionnel.

 

Retrouvez une partie de ces ouvrages dans le cadre de l’exposition Harlem à Limoges à la Bfm et à la Galerie des hospices du 11 juin au 8 décembre.


 

 

Envoyer à un ami


Du 22 au 24 octobre à la Bfm de Limoges


Rashida K. Braggs, Pierre Fargeton, Ludovic Florin et Yannick Séité (maîtres de conférences) ; Michel Laplace (trompettiste) ; Alyn Shipton (présentateur radio et auteur) ; Daniel Nevers (docteur en philosophie) ; Claude Carrière et Becca Pulliam (producteurs) ou encore Philippe Nasse (réalisateur et batteur) : autant de passionnés du jazz de renom qui se retrouveront du 22 au 24 octobre lors du colloque international exclusivement dédié au jazz qui aura lieu à la Bibliothèque francophone multimédia (Bfm) de la Ville de Limoges (auditorium Georges-Emmanuel Clancier, 2 place Aimé Césaire).


Dans le cadre de la saison culturelle Hot Vienne, Limoges se la joue jazz, imaginée par la Ville de Limoges suite au legs en 2015 de Jean-Marie Masse, passionné de jazz (batteur, fondateur du Hot Club de Limoges et de Swing FM…) ; plus de 25 intervenants seront ainsi réunis sous la direction d’Anne Legrand, musicologue, historienne du jazz et commissaire de l’exposition Harlem à Limoges (visible jusqu’au 8 décembre à la Galerie des Hospices et à la Bfm de Limoges).


Durant ces trois jours, de nombreux spécialistes du jazz se succéderont donc à Limoges pour s’exprimer sur les figures emblématiques du genre autour de thèmes variés tels que la revendication afro-américaine, l’écriture du jazz ou encore son histoire à Limoges (tous les intervenants et leurs biographies sont à retrouver de la page 4 à la page 7). Les rendez-vous proposés dans le cadre de cette programmation sont gratuits (entrée libre).

 

LE PROGRAMME


Lundi 22 octobre

Limoges, ville de jazz


✴ 14 h - Accueil des participants

✴ 14 h 30 - Introduction Émile Roger Lombertie, maire de Limoges, Julien Barlier (Bfm) et Anne Legrand (BnF / IReMus)

✴ 15 h - De la préhistoire à l’apprivoisement du jazz à Limoges : 1903 - 1940
Yaniv Arroua, Université de Limoges

✴ 15 h 30 - Le jazz du collégien : Jean Marcland (1903 - 1964)
Christophe Guillot, Ville de Limoges

✴ 16 h - Discussion et pause

✴ 16 h 30 - La radio à Limoges : 1926 - 2018
Benoît Morin, Le Berry républicain

✴ 17 h - Discussion

En marge du colloque :


Concert d’Anachronic Jazz Band
Lundi 22 octobre à 20 h au CCM Jean-Moulin
Plein tarif : 27 € - Tarif réduit : 22 €

Cette formation de 10 musiciens a pour spécialité l’interprétation de standards du jazz moderne qu’elle joue à la manière des jazz-bands des années 1920. L’Anachronic Jazz Band est une formation de solistes de renom comme le trompette Patrick Artero ou les saxophonistes Jean-François Bonnel et Daniel Huck.

Renseignements et réservations auprès du « Hot Club de Limoges » (Noëlle Ribière : 05 55 34 37 40) ou du Centre culturel Jean-Moulin (05 55 45 94 00)


Mardi 23 octobre

Les souffleurs


✴ 9 h 30 - Bill Coleman, le distingué président d’honneur du Hot Club de Limoges
Michel Laplace, Jazz Dixie/Swing

✴ 10 h - Buck Clayton en France
Alyn Shipton, BBC

✴ 10 h 30 - Discussion et pause

✴ 11 h - Mon pote Don Byas
Daniel Nevers, Frémeaux et associés

✴ 11 h 30 - Guy Lafitte (1927 - 1998) : le poète du saxophone ténor
Daniel Alogues, Bibliothèque de Villefranche-de-Rouergue

✴ 12 h - Discussion
Écrire sur le jazz

✴ 14 h - L’esthétique des collages de Louis Armstrong
Robert G. O’Meally, Columbia University, New York

✴ 14 h 30 - Mezz Mezzrow
Yannick Séité, Université de Paris VII

✴ 15 h - Discussion

✴ 15 h 30 - Hugues Panassié ou la botte de sept lieux
Pierre Fargeton, Université Jean-Monnet, Saint-Étienne

✴ 16 h - Jean-Marie Masse (1921 - 2015) : une vie vouée au jazz
Claude-Alain Christophe, président du Hot Club de Limoges

✴ 16 h 30 - Johnny Simmen (1918 - 2004)
Konrad Korsunsky et Klaus Naegeli, Swiss Jazzorama

✴ 17 h 30 - Discussion


Mercredi 24 octobre

Piano et grand orchestre


✴ 9 h 30 - Duke in France
Claude Carrière, La Maison du Duke et Académie du Jazz

✴ 10 h - Garnet Clarke
Alexandre Litwak, Centre européen des musiques de jazz

✴ 10 h 30 - Discussion et pause

✴ 11 h - Willie « The Lion Smith » à Limoges en 1950. Le lion dans un magasin de porcelaine
Ludovic Florin, Université Toulouse - Le Mirail

✴ 11 h 30 - Connaissez-vous Claude Bolling ?
Noëlle Ribière, Hot Club de Limoges

✴ 12 h - Discussion
Revendication afro-américaine

✴ 14 h - Charlie Gabriel
Becca Pulliam, productrice de radio pour PBS

✴ 14 h 30 - Ce blues que j’aime, il vient de là…
Chris Dussuchaud avec le musicien Bobby Dirninger (sous réserve)

✴ 15 h - Discussion

✴ 15 h 30 - Kenny Clarke
Rashida K. Braggs, Williams College, Williamstown (MA)

✴ 16 h - Naissance de la batterie en France
Philippe Nasse, musicien

✴ 16 h 30 - Discussion

✴ 17 h 30 - Projection du film de Dilip et Dominique Varma : Swing Time in Limousin (2018 - 75 min.)

 

BIOGRAPHIE DES INTERVENANTS


Anne Legrand : Historienne du jazz, Anne Legrand travaille à la Bibliothèque nationale de France et elle est membre de l’Académie du jazz et de l’Institut de Recherche en Musicologie (IReMus). Auteur de Charles Delaunay et le jazz en France dans les années 30 et 40 (Éditions du Layeur, 2009), mention spéciale du jury du Prix des Muses 2010, elle a été commissaire de plusieurs expositions dont Vogue, l’aventure d’une maison de disques en 2011 à la BnF et Harlem à Limoges à la Bfm de Limoges en 2018.

Yaniv Arroua : Professeur d’histoire-géographie à Limoges, Yaniv Arroua prépare une thèse de doctorat sur les Sociabilités musicales en Haute-Vienne sous la IIIe République (laboratoire Criham). Il est également titulaire d’un master portant sur L’histoire du jazz en Creuse et en Haute-Vienne, 1925-1994, prix Lémovice 2013.

Christophe Guillot : Programmateur au Centre culturel municipal John-Lennon, Christophe Guillot mène depuis douze ans un travail local sociologique et historique sur les musiques amplifiées avec Marc Touché (CNRS). Leurs recherches ont donné lieu à plusieurs expositions dont Limoges, le virage électrique sur la ville au temps des Yéyés et Echoes of Harlem sur l’arrivée des musiques populaires noires américaines à Limoges (1905-1955).

Benoît Morin : Diplômé de l’École publique de journalisme de Tours, Benoît Morin est, depuis 2009, journaliste à Bourges au Berry républicain. Né en 1981 à Limoges, il a suivi à la Faculté des Lettres de cette ville des études d’histoire. Dans le cadre de son mémoire de master, il a mené des recherches sur l’histoire de la radio à Limoges.

Michel Laplace : Michel Laplace est trompettiste, auteur, conférencier et photographe. Il a collaboré au New Grove’s Dictionary of Jazz et à la revue Jazz Hot. Il est également producteur du Monde de la trompette et des cuivres (DVD-Rom) et de Jazz Etc (CD-Rom).

Alyn Shipton : Alyn Shipton présente les programmes de jazz sur la BBC. Il est l’auteur de plusieurs biographies dont Groovin’ High, his life of Dizzy Gillespie (prix de la meilleure recherche en jazz de l’Association for Recorded Sound Collections en 2000) et Une nouvelle histoire du jazz (meilleur livre sur le jazz de la Jazz Journalists Association en 2002). Il est membre de la Royal Academy of Music, joue de la contrebasse et codirige le Buck Clayton Legacy Band.

Daniel Nevers : Docteur en philosophie, Daniel Nevers s’est surtout fait connaître dans les milieux du jazz, du disque et de la radio. Il collabore à Jazz Hot et Jazz Magazine et devient producteur chez France Musique à partir de 1977. Il s’est occupé des rééditions de jazz pour RCA France de 1971 à 1988 puis pour Pathé Marconi de 1987 à 1996. Entre 1996 et 2005, il dirige la réédition de l’intégrale des enregistrements de Django Reinhardt pour le label « Frémeaux et associés » et s’occupe actuellement de l’intégrale de Louis Armstrong.

Daniel Alogues : Bibliothécaire musical, Daniel Alogues est responsable du secteur musique et de la documentation jazz (fonds Panassié) à la médiathèque de Villefranche-de-Rouergue. Il anime des conférences sur l’histoire du jazz en milieu rural et scolaire. Il est également trompettiste, a fondé son groupe le Baiser volé 5tet et joue dans le Culinaro Jazz Band. Il organise de nombreux concerts et a collaboré avec Guy Lafitte à la préparation du CD Guy Lafitte live 93.

Robert G. O’Meally : Professeur de littérature anglaise et comparée à la Columbia University ainsi que fondateur et directeur du Center for Jazz Studies de la Columbia. Ses recherches concernent la littérature, la musique et les arts visuels : The Craft of Ralph Ellison (Havard, 1980), Lady Day: The Many Faces of Billie Holiday (Little, Brown, 1989) ou The Romare Bearden Reader (Duke University Press, 2018). Aujourd’hui, il travaille à la publication en 2019 d’Antagonistic Cooperation: Collage, Jazz, and American Fiction (Columbia University Press).

Yannick Séité : Maître de conférences en langue et littérature française à l’université Paris-Diderot - Paris 7, Yannick Séité a consacré une large partie de ses travaux au jazz, en particulier dans ses rapports avec la littérature. Son livre Le Jazz, à la lettre (Presses universitaires de France, 2010) a obtenu le Prix du livre de jazz du Prix des Muses 2011.

Pierre Fargeton : Maître de conférences à l’université Jean-Monnet à Saint-Étienne, Pierre Fargeton est l’auteur de La modernité chez Django (Mémoires d’Oc Éditions, 2005) et d’André Hodeir : le jazz et son double (Symétrie, 2017), récompensé par le Prix du Livre de jazz 2017 de l’Académie du jazz.

Claude-Alain Christophe : Claude-Alain Christophe est né à Paris le 10 avril 1934. Il a dix ans quand sa famille vient s’installer à Limoges. À quatorze ans, il fait la connaissance de Jean‑Marie Masse qui vient de créer le Hot Club de Limoges. Il y adhère en 1952 et devient l’ami et l’homme de confiance du fondateur. En 2011, il publie Jazz à Limoges. Après la mort de Jean-Marie Masse, il lui succède à la présidence du Hot Club.

Konrad Korsunsky : En 1955, Konrad Korsunsky rencontre Johnny Simmen et devient un correspondant du Bulletin du Hot Club de France. De 1966 à 1969, il vit à New York où il fait la connaissance de nombreux musiciens de jazz. Aujourd’hui, il est responsable de la collection de Johnny Simmen au Swiss Jazzorama.

Claude Carrière : Producteur de radio sur France Musique de 1975 à 2008 (notamment Jazz Club de 1982 à 2008) et journaliste pour les magazines Jazz Hot (1968 - 1980), Jazzman et Jazz Magazine. Il est co-auteur du Guide Akai du Jazz (1979 - 1985), l’auteur-concepteur de nombreuses séries de disques pour RCA, Masters of Jazz, Dreyfus Jazz, Vogue, Black and Blue, BD Jazz, CABU, Cristal Records… Président d’honneur de l’Académie du jazz, président de La Maison du Duke, il est également le pianiste du Chamber Jazz.

Alexandre Litwak : Archiviste, clarinettiste et saxophoniste fondateur du groupe Gefilte Swing, il s’occupe avec Jean-Pierre Daubresse, Francis et Franck Quétier et Daniel Vit, des collections reçues par le Centre européen des musiques de jazz à Chevilly-Larue (94). Depuis 2015, il s’est attaché à retrouver le pianiste Garnet Clarke, décédé en 1938 dans un hôpital psychiatrique français, et publie ses premières recherches en 2017 dans Une épopée contemporaine en psychiatrie. L’hôpital de Saint-Rémy de 1937 à nos jours de Noëllie Aulas (AHBFC).

Ludovic Florin : Ludovic Florin est maître de conférences à l’université Toulouse – Jean Jaurès. Il a dirigé et codirigé plusieurs ouvrages dont Carla Bley. L’inattendu-e (Naïve livres, 2013), Rencontres du jazz et de la musique contemporaine (Presses universitaires du Midi, 2015) et Pat Metheny. Artiste multiplunique (Le Layeur, 2017).

Noëlle Ribière : Depuis plus de quarante ans, Noëlle Ribière est l’une des chevilles ouvrières du Hot Club de Limoges. Présent depuis l’enfance, son engouement pour la photographie donne naissance à Jazz dans l’objectif paru en 2011 aux Éditions du May-E.T.A.I. Noëlle est également férue de l’écrivain-voyageur Pierre Loti et a participé à divers manifestations concernant cet auteur.

Becca Pulliam : Titulaire en 1986 d’un master en musique (piano jazz) de la Manhattan School of Music, Becca Pulliam est la productrice de JazzSet, un programme présenté dès 1992 par Branford Marsalis puis, à partir de 2001 jusqu’en 2014, par Dee Dee Bridgewater et diffusé par la radio new-yorkaise WBGO Jazz (88.3) et la radio publique américaine NPR. Elle a également été la rédactrice en chef de la revue Piano Stylist.

Chris Dussuchaud : Chris Dussuchaud est journaliste de presse écrite, chef de service et grand reporter au Populaire du Centre, animateur – ayant fait ses débuts à 17 ans avec Jean-Marie Masse – et producteur radio (O.R.T.F.) et télévisé (France 3). Il est également producteur de disques de blues (Zora Young, Bobby Dirninger), de jazz (Happy Time Quartet) et de chanson française (François Buffaud). Depuis 2013, il est producteur et présentateur du magazine So Jazz ! et du talk show Vies d’Envies pour la radio régionale RCF Limousin.

Rashida K. Braggs : Rashida K. Braggs est maître de conférences d’études africaines au Williams College où elle enseigne le jazz, la littérature, l’art et la culture de la diaspora africaine. Elle est auteur du livre, Jazz Diasporas: Race, Music, and Migration in Post-World War II Paris (2016, University of California Press) et elle a publié des articles dans les journaux comme James Baldwin Review, The Journal of Popular Music et Nottingham French Studies.

Philippe Nasse : Réalisateur de films documentaires et batteur de jazz, Philippe Nasse est l’initiateur et le commissaire de la première exposition en Europe consacrée à la batterie : Roll & Swing - Naissance de la batterie en France présentée en 2017 au MuPop, Musée des musiques populaires de Montluçon. Depuis, l’exposition est itinérante, accompagnée d’une conférence spectacle et d’ateliers de découverte « Jazz-Band » comme l’on surnomme en France la batterie jusqu’au milieu du XXe siècle.

Dilip Varma : Né à Calcutta, Dilip Varma fait des études d’Economie avant d’entrer au Film & Television Institute of India à Pune (la Femis de l’Inde) où il obtient son diplôme de Cinématographie en 1983. Il travaille à Bombay comme assistant caméra puis comme cameraman et/ou directeur photo sur des longs-métrages commerciaux, des documentaires et des séries télévisées. Depuis 1987, il poursuit sa carrière de cameraman et directeur photo fiction et non-fiction tout en réalisant des documentaires entre la France et l’Inde.

Dominique Varma : Après une agrégation de Lettres classiques, elle a étudié le cinéma avec Jean Rouch, puis le sanskrit et la philosophie indienne. Elle a enseigné en France et en Inde et travaillé dans le cinéma. Elle a publié deux romans en anglais et en français, Shifting Sands (Penguin India, 2004), Sables Mouvants (Kailash éditions, 2005), After the Deluge (Rupa Publications, 2014), Après le Déluge (Les éditions de Janus, 2016).

Envoyer à un ami


Harlem à Limoges

du 11 juin au 8 décembre
Bfm centre-ville & Galerie des Hospices


Une exposition pour raconter l’incroyable aventure du jazz en Europe… et à Limoges depuis l’arrivée en 1918 des Harlem Hellfighters jusqu’à aujourd’hui, avec le "Hot Club de Limoges". S’appuyant sur la collection Paulette et Jean-Marie Masse, léguée à la Bfm de Limoges en 2016, l’exposition déploie une riche documentation témoignant des échanges avec les artistes afro-américains et de l’enthousiasme de Jean-Marie Masse. Une énergie ardente mise en évidence dans sa correspondance avec les musiciens, par les étonnantes et nombreuses photos, par les affiches des 400 concerts organisés par le "Hot Club de Limoges" ou par la qualité de sa collection de disques comprenant des pochettes originales et des enregistrements inédits de moments de partage musical. C’est aussi, en filigrane, l’histoire du "Hot Club de Limoges", fondé par Jean-Marie Masse, qui est retracée à travers les quelque 1 000 musiciens invités. Une incroyable histoire, sensible, humaine et généreuse avec des hommes d’une autre culture venus des États-Unis et accueillis à bras ouverts en Limousin.

 

 

Jazz in Limoges 1918-1939

du 21 juin au 31 décembre
Musée de la Résistance


Le jazz est centenaire à Limoges ! En effet, grâce aux hôpitaux militaires accueillant de nombreux soldats américains blessés, très présents entre 1917 et 1919, la ville se cale pour un temps sur l’heure américaine : les emprunts culturels et musicaux – basket-ball, jazz, danses afro-américaines comme le charleston – s’intensifient au cours des années 1920.
L’exposition Jazz in Limoges propose donc l’occasion de découvrir cette histoire méconnue du jazz à Limoges avant la Seconde Guerre mondiale. Toute une épopée culturelle qui accompagne plusieurs générations sur le chemin des dancings, des salons des hôtels et des parquets de bals, aux sons d’orchestres de Limousins puis, de stars parmi lesquelles Joséphine Baker et Ray Ventura dans les années 1930.
Appareils phonographiques, instruments d’époque, clichés, objets d’art, articles de presse, vidéos et documents privés, autant d'objets et de documents pour comprendre quelles ont été les bases sur lesquelles Jean-Marie Masse et le "Hot Club de Limoges" ont pu accroître et pérenniser la pratique et l’écoute du jazz à Limoges et dans ses alentours, dès 1948.

 

 

 

Pensez à prendre les prolongements : peintures et dessins de Jean-Marie Masse

du 6 juillet au 10 décembre
Musée des Beaux-Arts de Limoges (Cabinets d'arts graphiques)


Sait-on que la première passion de Jean-Marie Masse, avant sa découverte du  jazz, fut la peinture ? Élève de Pierre Parot, il connait des débuts prometteurs. S'il décide de se consacrer totalement à la musique dès la fin des années 1940, il continue à peindre par intermittence et même à reprendre des cours dans les années 1970. Ses recherches picturales le mènent à explorer le style de divers mouvements artistiques du 20e siècle, du fauvisme… jusqu’au psychédélisme. Une exposition pour découvrir un autre talent caché de Jean-Marie Masse.

Envoyer à un ami


Le studio radio 100% jazz à la Galerie des Hospices


Du 16 juin au 8 décembre
Entrée libre / Les samedis de 14h à 17h



Aménagé au cœur de l'exposition installée à la Galerie des Hospices, un STUDIO DE RADIO, éphémère et vintage, conçu à l'aide de matériels des années 1960, diffusera en direct les samedis après-midis des émissions sur le thème du jazz. Présentées par Chris Dussuchaud, celles-ci évoqueront l'histoire de cette musique reine à Limoges en emboîtant les pas des jazzmen, bluesmen et gospel-singers qui l'ont écrite et en détaillant les événements qui ont tout particulièrement favorisé son ancrage à Limoges à l'heureuse initiative de Jean-Marie Masse et de son Hot Club (plus de 400 concerts en 70 ans d'activité).

Au programme : présentation de disques rares, d'extraits de concerts, des témoignages, des anecdotes, mini-concerts et décryptage de l’impact de la culture jazz sur la société américaine.



En partenariat avec RCF Limousin et Swing FM.

Envoyer à un ami


Bfm Aurence
29 rue Marcel Vardelle
05 55 05 02 85 / http://bfm.limoges.fr/bfm-aurence
Ouverture : mardi, jeudi et vendredi de 13 h à 18 h ; mercredi et samedi de 10 h à 18 h ; Fermé le lundi


Bfm centre-ville
2 place Aimé-Césaire
05 55 45 96 00 / http://bfm.limoges.fr
Ouverture : du lundi au samedi de 10 h à 18 h. Fermeture les lundis en juillet et en août.


Espace Simone-Veil (ancien Espace CITÉ)
2 rue de la Providence


Galerie des Hospices
6 rue Louis Longequeue
05 55 45 96 00
Ouverture : du lundi au samedi de 10 h à 18 h. Fermeture les lundis en juillet et en août


CCM Jean-Moulin
76 avenue des Sagnes
05 55 35 04 10 - 05 55 45 61 65 / www.centres-culturels-limoges.fr
Ouverture : du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h


CCM John-Lennon
41ter rue de Feytiat
05 55 06 24 83 - 05 55 45 61 69 / www.centres-culturels-limoges.fr
Ouverture : du lundi au vendredi de 14 h à 18 h


CCM Jean-Gagnant
7 avenue Jean-Gagnant
05 55 45 94 00 - 05 55 45 94 18 / www.centres-culturels-limoges.fr
Ouverture : du lundi au vendredi de 9 h à 20 h et le samedi de 9 h à 12 h


Cinéma le Lido
3 avenue du Général de Gaulle
www.grandecran.fr/lido


Musée de la Résistance
7 rue Neuve Saint-Étienne
05 55 45 84 44
Ouverture : Tous les jours sauf le mardi ; du 21 juin au 16 septembre de 10 h à 18 h ; du 17 septembre au 31 décembre de 9 h 30 à 17 h (dimanche de 13 h 30 à 17 h)
Entrée : Tarif plein 4€ / Tarif réduit 2€  


Musée des Beaux-Arts
1 Place de l'Évêché
05 55 45 98 10 / www.museebal.fr
Ouverture : d’avril à septembre, tous les jours sauf le mardi, 9 h 30 - 12 h et 14 h - 18 h ; d’octobre à décembre,  tous les jours sauf le dimanche matin et mardi, 9 h 30 - 12 h et 14 h - 17 h.
Entrée : Tarif plein 5€ / Tarif réduit 3€ - (Entrée gratuite le premier dimanche de chaque mois)


Opéra de Limoges
48 rue Jean-Jaurès
05 55 45 95 95  / www.operalimoges.fr
Ouverture : du mardi au samedi.  Billetterie sur place de 12 h 30 à 18 h 30

 

 

Envoyer à un ami


 

 

 


La ville de Limoges utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant, vous acceptez de recevoir les cookies sur les sites de la ville de Limoges.

En savoir plus