• Un réseau international de villes céramiques

  • Un budget de 301 millions

  • 401 associations subventionnées par an

  • 55 élus à votre service

Accueil Municipal and civil life Finances municipales

Les finances municipales


Envoyer à un ami


La croissance économique de la France en 2013 a connu une très légère hausse (+0,3%) grâce notamment à la reprise de l’investissement (+0,6%) et de la consommation des ménages (+0,1%).
Cependant, il n’est toujours pas possible de parler de sortie de crise. C’est ainsi que le BP 2014 de la Ville de Limoges, voté par le Conseil Municipal lors de sa séance du 29 avril 2014, prend en considération une croissance économique faible (de l’ordre de 1%) ne permettant pas d’envisager une amélioration sensible du marché de l’emploi. Ce budget a donc été élaboré dans un contexte économique et social particulièrement difficile.
Tenant compte de la baisse des concours financiers de l’Etat aux collectivités territoriales  prévue par la Loi de Finances 2014, l’objectif est de concilier la maîtrise des dépenses de fonctionnement et la qualité des services apportés aux habitants de Limoges. Il s’agit bien là de réaliser des économies de gestion car il a été fait le choix de maintenir les taux de contributions directes au même niveau que ceux de 2013.
La Ville, grâce à un encours de dette contenu et un niveau d’endettement bien inférieur à la moyenne des villes de la même strate poursuit sa dynamique de dépenses d’équipement. On peut citer la restructuration du stade d’honneur de Beaublanc, l’aménagement et la valorisation du patrimoine urbain ainsi que des travaux d’importance prévus dans les Centres Culturels Municipaux et l’EHPAD Marcel Faure.
De la même manière que les années précédentes, l’autofinancement prendra une part prépondérante au financement de l’ensemble de ces projets d’équipement et dans tous les programmes récurrents d’investissement nécessaires au bon fonctionnement des services municipaux.

Pour en savoir plus, téléchargez le bugdet au format pdf

Envoyer à un ami


Le Compte Administratif est le bilan financier de l’ordonnateur et il retrace l’ensemble des recettes et des dépenses réalisées au cours de l’exercice. Voté par l’assemblée délibérante, il permet de constater et d’analyser l’utilisation qui a été faite des deniers publics.
De la même manière que l’année précédente, les dépenses courantes de 2013 ont été supérieures aux recettes. Cette situation a pour conséquence directe une diminution de l’épargne brute permettant l’autofinancement des investissements futurs.
Malgré cela, les dépenses d’investissement sont en progression de 3%. C’est ainsi que dans un contexte de crise financière, de situation économique dégradée et de gel des concours financiers alloués par l’Etat, les investissements réalisés sur l’exercice 2013 sont encore majoritairement financés par des ressources propres

Téléchargez le compte administratif 2013

Envoyer à un ami


Après son vote, un budget est toujours susceptible d’être modifié. C’est le rôle des décisions modificatives qui permettent un ajustement des prévisions en cours d’année. Leur nombre est laissé au libre arbitre de chaque collectivité, et elles peuvent être adoptées à tout moment après le vote du budget primitif.
Les grands principes de cette première décision modificative de l’exercice 2014 est d’optimiser les modes de gestion, de renforcer la qualité du service public et d’améliorer les conditions de travail des agents municipaux.

Téléchargez la décision modificative

Envoyer à un ami


Subventions versées et prestations en nature accordées aux associations au titre de l'année 2013

Consulter la liste

Envoyer à un ami


Liste des marchés publics conclus en 2013 en application de l'arrêté du 26 décembre 2007 modifié par Arrêté du 21 juillet 2011 (article 133 du code des marchés publics)


Téléchargez la liste