• 483.000 entrées par an à la Bfm

  • 58.000 spectateurs par an à l’Opéra

  • 75 000 spectateurs par an dans les centres culturels

Hot Vienne (Juin-Déc 2018)


Envoyer à un ami


« Hot Vienne » : un florilège d’événements ouverts à tous les curieux

 

Programme au 13/06/2018

Avec le décès de Jean-Marie Masse survenu le 17 octobre 2015, la Ville de Limoges perdait un infatigable passionné de jazz (batteur, fondateur du Hot Club de Limoges, de la radio Swing FM…) dont la collection personnelle, constituée au fil des décennies avec sa femme Paulette, est désormais l’un des plus beaux ensemble dédié au jazz à l’échelle européenne.

Une collection rare de 20 000 pièces sur le jazz léguée à la Ville de Limoges

 

Jean-Marie Masse avait souhaité léguer à sa ville, Limoges, ce précieux trésor d’environ 20 000 pièces (disques, livres et magazines, photos inédites, correspondances, archives personnelles…) ; il est désormais conservé à la Bibliothèque francophone multimédia (Bfm) de Limoges.
Pour honorer ce legs et l’amour historique qu’elle porte au jazz, la Ville de Limoges a imaginé l’événement « Hot Vienne », un ensemble des festivités déclinées du 9 juin au 31 décembre 2018, qui feront également écho au centenaire de l’arrivée des Américains et de cette musique en France, aux 70 ans du "Hot Club de Limoges" et du premier grand concert de jazz organisé à Limoges en 1948.



Plus de 40 événements « Jazz » du 9 juin au 31 décembre à Limoges

Durant 6 mois la Ville de Limoges propose une quarantaine d’événements jazz, dont :

- Une grande exposition, Harlem à Limoges,  consacrée à la personnalité de Jean-Marie Masse et à l’histoire du jazz français et limougeaud à la Bfm centre-ville et à la Galerie des Hospices.

- Un studio de radio éphémère, « on air », qui diffusera tout au long de l’événement concerts, disques et émissions sur le thème du jazz (en partenariat avec RCF et Swing FM) avec une émission tous les samedis, en direct du studio installé au cœur de l’exposition de la Bfm.

- Une exposition, Jazz in Limoges sur les débuts du jazz à Limoges avant la Seconde Guerre mondiale au musée de la Résistance.

- Une présentation inédite des peintures et dessins de Jean-Marie Masse au musée des Beaux-Arts.

- Des projections de films documentaires, des rencontres, des conférences, des démonstrations et initiations…

- Des concerts dans divers lieux de la Ville.

- Une journée Bal swing avec un village d’exposants vintage et des concerts dans les jardins de l’Evêché le 7 juillet.

- Un colloque (22-24 octobre) sur l’histoire du jazz en France, réunissant une trentaine d’intervenants français et internationaux.

- L’édition d’un catalogue et d’un disque à partir d’enregistrements live inédits de la collection Paulette & Jean-Marie Masse.

Envoyer à un ami


Le trésor de Jean-Marie Masse en chiffres


- 3 500 disques 78 tours, dont près de 200 Vdiscs, ces disques édités par l'Armée américaine pendant la guerre et qui devaient être détruits

- 5 000 disques vinyles 33 tours de jazz gospel, blues, pour certains rares

- 400 disques vinyles 45 tours aux pochettes colorées

- 130 disques « Pyral » (disques enregistrés) inédits

- Une collection de près de 200 disques vinyles 33 tours 1/3 appelés aussi 25cm, dont certaines pochettes sont plus précieuses que le disque lui-même

- 3 500 clichés, dont une partie dédicacés et/ou inédits

- 2 000 lettres de correspondance : cartes postales, cartes de vœux de tous les plus grands noms comme Buck Clayton, Don Byas, Bill Coleman, Stéphane Grapelli...

Pochette disque © Walter 1955

- Plus de 500 ouvrages sur le jazz : les premières éditions de Duke Ellington, Big Bill Bronzy ou Mezz Mezzrow...

- 68 titres de revues, dont plus d'un tiers, sont uniquement référencés à la Bibliothèque nationale de France

- Des milliers de manuscrits (émission de radio, chroniques de cinéma, articles sur le jazz...), coupures de presse sur le "Hot Club de Limoges", dossiers thématiques sur les musiciens...

Conservée à la Bfm depuis mars 2016, cette collection fait l'objet d'un travail d’inventaire, de nettoyage, réparation et mise aux normes de conservation. Le public peut déjà prendre connaissance d'une partie de ces richesses en  consultant le catalogue en ligne sur le site de la Bfm « Fonds Paulette et Jean-Marie Masse ».
Il faudra encore plusieurs années avant de venir à bout des 20 000 documents constituant ce fonds exceptionnel.

 

Retrouvez une partie de ces ouvrages dans le cadre de l’exposition Harlem à Limoges à la Bfm et à la Galerie des hospices du 11 juin au 8 décembre.


 

 

Envoyer à un ami


Bal swing - 7 juillet

 

Ça swingue aux jardins de l’Evêché




Journée Bal swing
Samedi 7 juillet

Jardins de l'Evêché / de 11 h à 01 h
Restauration sur place (sucré & salé)

Ambiance guinguette dans les jardins de l'Évêché pour cette journée festive !


Durant ce samedi 7 juillet consacré au jazz, les jardins d l’Évêché accueillent un village d'une vingtaine d’exposants, des articles vintage, et des démonstrations dès 11 heures. Puis, pour finir cette journée, les lieux laissent place aux concerts du grand Bal swing à partir de 19 heures jusqu’à 01 heure du matin. Voici les temps forts de l’événement.

© Photothèque Paul Colmar

Démonstration et cours de danse Swing, le Lindy Hop

À partir de 11 heures
Renseignements et réservation : lindylim87@gmail.com


Avec l’association Lindy'lim 87, des cours de danse de Lindy hop seront dispensés, une danse swing joyeuse et exubérante, inventée à Harlem par les Afro-américains dans les années folles qui séduit aujourd’hui de de plus en plus de danseurs en France. À Limoges, la tendance prend grâce à l’action de passionné(e)s rassemblé(e)s au sein de l’association LindyLim 87, avec qui, chaque mardi soir, la Ville retrouve un peu de son passé Jazz. À l’époque des années 50, lorsque la cité porcelainière, par l'entremise de Jean-Marie Masse, accueillait les plus grand comme Rex Stewart, Lionel Hampton, Duke Ellington, ou Rosetta Tharpe.

Sur la musique de DJ Kay

À partir de 14 heures

Dès le début d’après-midi, Dee Jay Kay ambiancera le Village du Jardin de l’Évêché sur sa musique jazz.
Biberonné au Swing dès sa naissance, DJ Kay a grandi avec le "Hot Club de Limoges". Même s’il a depuis exploré d’autres routes, celles du Rock’n’Roll, du Funk ou de la Soul, ce collectionneur de 45 tours reste inspiré par le jazz et jouera ses disques préférés. « Be there or be square ! »

Une journée clôturée par le grand Bal Swing

Hommage à Louis Jordan par le Drew Davis Combo / De 19 h à 20 h 30

Né en 1908, le Saxophoniste Louis Jordan commença sa carrière aux côtés d’Ella Fitzgerald dans l’orchestre de Chick Webb qu’il quitta en 1938 pour créer son propre orchestre. Il est considéré comme l’artiste de Rhythm’n’Blues ayant le plus influencé les artistes noirs et blancs, notamment les pionniers du Rock’n’Roll. « Louis Jordan chantait rarement des chansons tristes. Il faisait de la musique festive, purement et simplement […]. Jordan devint l’idole des fêtards de l’après-guerre. Au sommet de sa gloire, en 1946, il occupait simultanément les trois premières places du classement des charts race » (Nick Tosches, Les héros oubliés du Rock’n’Roll). 60 ans plus tard, voici l’occasion de découvrir ce répertoire grâce à l’anglais Drew Davis.


Noë Reinhardt Quartet / De 21 heures à 23 heures

Noë est le cousin du petit fils de Django Reinhardt, mais surtout le fils de Nippon Reinhardt. Celui-ci, ami de longue date de Jean-Marie Masse a, avec deux autres compagnons guitaristes participé au fameux  « Dick Renny » ayant animé les nuits de fêtes de la Libération à Limoges.


Jean-Marc Lajudie Quintet / 23 heures à 1 heures et plus…

Figure bien connue et unanimement appréciée à Limoges, Jean-Marc Lajudie, grand batteur de Jazz, monte un quintet d’anciens afin de faire revivre l’ambiance des Bals de Jazz de l’immédiat après-guerre. Accompagné d’Alain Oyer au Piano, de Pascal Combeau à la contrebasse, de Jean Jacques Taïb au sax et de Guy Bodet à la trompette il clôturera en beauté cette journée hommage au Jazz.

Envoyer à un ami


Harlem à Limoges

du 11 juin au 8 décembre
Bfm centre-ville & Galerie des Hospices


Une exposition pour raconter l’incroyable aventure du jazz en Europe… et à Limoges depuis l’arrivée en 1918 des Harlem Hellfighters jusqu’à aujourd’hui, avec le "Hot Club de Limoges". S’appuyant sur la collection Paulette et Jean-Marie Masse, léguée à la Bfm de Limoges en 2016, l’exposition déploie une riche documentation témoignant des échanges avec les artistes afro-américains et de l’enthousiasme de Jean-Marie Masse. Une énergie ardente mise en évidence dans sa correspondance avec les musiciens, par les étonnantes et nombreuses photos, par les affiches des 400 concerts organisés par le "Hot Club de Limoges" ou par la qualité de sa collection de disques comprenant des pochettes originales et des enregistrements inédits de moments de partage musical. C’est aussi, en filigrane, l’histoire du "Hot Club de Limoges", fondé par Jean-Marie Masse, qui est retracée à travers les quelque 1 000 musiciens invités. Une incroyable histoire, sensible, humaine et généreuse avec des hommes d’une autre culture venus des États-Unis et accueillis à bras ouverts en Limousin.

 

 

Jazz in Limoges 1918-1939

du 21 juin au 31 décembre
Musée de la Résistance


Le jazz est centenaire à Limoges ! En effet, grâce aux hôpitaux militaires accueillant de nombreux soldats américains blessés, très présents entre 1917 et 1919, la ville se cale pour un temps sur l’heure américaine : les emprunts culturels et musicaux – basket-ball, jazz, danses afro-américaines comme le charleston – s’intensifient au cours des années 1920.
L’exposition Jazz in Limoges propose donc l’occasion de découvrir cette histoire méconnue du jazz à Limoges avant la Seconde Guerre mondiale. Toute une épopée culturelle qui accompagne plusieurs générations sur le chemin des dancings, des salons des hôtels et des parquets de bals, aux sons d’orchestres de Limousins puis, de stars parmi lesquelles Joséphine Baker et Ray Ventura dans les années 1930.
Appareils phonographiques, instruments d’époque, clichés, objets d’art, articles de presse, vidéos et documents privés, autant d'objets et de documents pour comprendre quelles ont été les bases sur lesquelles Jean-Marie Masse et le "Hot Club de Limoges" ont pu accroître et pérenniser la pratique et l’écoute du jazz à Limoges et dans ses alentours, dès 1948.

 

 

 

Pensez à prendre les prolongements : peintures et dessins de Jean-Marie Masse

du 6 juillet au 10 décembre
Musée des Beaux-Arts de Limoges (Cabinets d'arts graphiques)


Sait-on que la première passion de Jean-Marie Masse, avant sa découverte du  jazz, fut la peinture ? Élève de Pierre Parot, il connait des débuts prometteurs. S'il décide de se consacrer totalement à la musique dès la fin des années 1940, il continue à peindre par intermittence et même à reprendre des cours dans les années 1970. Ses recherches picturales le mènent à explorer le style de divers mouvements artistiques du 20e siècle, du fauvisme… jusqu’au psychédélisme. Une exposition pour découvrir un autre talent caché de Jean-Marie Masse.

Envoyer à un ami


Le studio radio 100% jazz à la Galerie des Hospices


Du 16 juin au 8 décembre
Entrée libre / Les samedis de 14h à 17h



Aménagé au cœur de l'exposition installée à la Galerie des Hospices, un STUDIO DE RADIO, éphémère et vintage, conçu à l'aide de matériels des années 1960, diffusera en direct les samedis après-midis des émissions sur le thème du jazz. Présentées par Chris Dussuchaud, celles-ci évoqueront l'histoire de cette musique reine à Limoges en emboîtant les pas des jazzmen, bluesmen et gospel-singers qui l'ont écrite et en détaillant les événements qui ont tout particulièrement favorisé son ancrage à Limoges à l'heureuse initiative de Jean-Marie Masse et de son Hot Club (plus de 400 concerts en 70 ans d'activité).

Au programme : présentation de disques rares, d'extraits de concerts, des témoignages, des anecdotes, mini-concerts et décryptage de l’impact de la culture jazz sur la société américaine.



En partenariat avec RCF Limousin et Swing FM.

Envoyer à un ami


Bfm Aurence
29 rue Marcel Vardelle
05 55 05 02 85 / http://bfm.limoges.fr/bfm-aurence
Ouverture : mardi, jeudi et vendredi de 13 h à 18 h ; mercredi et samedi de 10 h à 18 h ; Fermé le lundi


Bfm centre-ville
2 place Aimé-Césaire
05 55 45 96 00 / http://bfm.limoges.fr
Ouverture : du lundi au samedi de 10 h à 18 h. Fermeture les lundis en juillet et en août.


Espace Simone-Veil (ancien Espace CITÉ)
2 rue de la Providence


Galerie des Hospices
6 rue Louis Longequeue
05 55 45 96 00
Ouverture : du lundi au samedi de 10 h à 18 h. Fermeture les lundis en juillet et en août


CCM Jean-Moulin
76 avenue des Sagnes
05 55 35 04 10 - 05 55 45 61 65 / www.centres-culturels-limoges.fr
Ouverture : du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h


CCM John-Lennon
41ter rue de Feytiat
05 55 06 24 83 - 05 55 45 61 69 / www.centres-culturels-limoges.fr
Ouverture : du lundi au vendredi de 14 h à 18 h


CCM Jean-Gagnant
7 avenue Jean-Gagnant
05 55 45 94 00 - 05 55 45 94 18 / www.centres-culturels-limoges.fr
Ouverture : du lundi au vendredi de 9 h à 20 h et le samedi de 9 h à 12 h


Cinéma le Lido
3 avenue du Général de Gaulle
www.grandecran.fr/lido


Musée de la Résistance
7 rue Neuve Saint-Étienne
05 55 45 84 44
Ouverture : Tous les jours sauf le mardi ; du 21 juin au 16 septembre de 10 h à 18 h ; du 17 septembre au 31 décembre de 9 h 30 à 17 h (dimanche de 13 h 30 à 17 h)
Entrée : Tarif plein 4€ / Tarif réduit 2€  


Musée des Beaux-Arts
1 Place de l'Évêché
05 55 45 98 10 / www.museebal.fr
Ouverture : d’avril à septembre, tous les jours sauf le mardi, 9 h 30 - 12 h et 14 h - 18 h ; d’octobre à décembre,  tous les jours sauf le dimanche matin et mardi, 9 h 30 - 12 h et 14 h - 17 h.
Entrée : Tarif plein 5€ / Tarif réduit 3€ - (Entrée gratuite le premier dimanche de chaque mois)


Opéra de Limoges
48 rue Jean-Jaurès
05 55 45 95 95  / www.operalimoges.fr
Ouverture : du mardi au samedi.  Billetterie sur place de 12 h 30 à 18 h 30

 

 

Envoyer à un ami


 

 

 


La ville de Limoges utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant, vous acceptez de recevoir les cookies sur les sites de la ville de Limoges.

En savoir plus