Agrandir l'image

Du -

Bfm centre-ville

Culture

150e anniversaire de la guerre de 1870-1871 : Limougeauds dans une guerre oubliée

Les Archives municipales de la Ville de Limoges proposent une exposition dans le cadre du 150e anniversaire de la guerre de 1870-1871, du 23 novembre au 17 janvier au pôle Limousin et patrimoine de la Bfm centre-ville.

Public : Tout public

Ajouter au calendrier



 

L’année 1871 est une année mémorielle en tant que fin d’une guerre que l’on dit oubliée. Perdue par la France face à la grande puissance prussienne, elle prépare en germe les grands conflits mondiaux de 1914 et 1939. À Limoges comme ailleurs, la déclaration de guerre du 18 juillet 1870 est accueillie avec optimisme, la population ne doutant pas du succès de l’entreprise contre les Prussiens. Un peu partout dans le pays, l’idée de la guerre a fait son chemin face aux partisans de la paix.

Les hommes mobilisés sont répartis dans les corps d’arme qui composent l’armée française : l’armée de la Loire, du Rhin, de Châlons, du Nord, de Paris, des Vosges, de Bretagne et de l’Est. En Haute-Vienne, sur les plus de 1600 soldats qui participent à ce conflit, 903 y perdront la vie dont 79 Limougeauds listés à l’occasion de cette exposition.

Plusieurs monuments rendent hommage aux soldats morts au cours de ce conflit. Inauguré en 1889, le monument de Limoges, érigé « À la mémoire des enfants de la Haute-Vienne morts pour la défense de la patrie en 1870-71 » est financé grâce à l’action d’un comité réunissant notables, militaires et anciens combattants. Le monument de Lumeau (Eure-et-Loir), rend spécifiquement hommage au 71e régiment des mobiles de la Haute-Vienne, tandis que celui de Willisau (Suisse), commémore la déroute de l’armée de l’est, dont faisaient partie certains Limougeauds.

Les Archives municipales proposent une exposition qui retrace au travers d’archives originales, d’illustrations et présentations d’ouvrages, différentes facettes de cet événement. Sont évoqués également les parcours de quelques soldats limougeauds.
De nombreux visuels permettent de se réapproprier la réalité de cette guerre qui aura souffert du manque de moyens, de préparation et d’organisation.


Pôle Limousin et patrimoine de la Bfm centre-ville (2 place Aimé-Césaire).
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h.

Ce contenu vous a-t-il été utile ?
Button envoyer