Culture

Opéra de Limoges : conventionnement et saison 2019/2020

L'opéra de Limoges devient "scène conventionnée d'intérêt national - Art et création pour l'Art lyrique".

Publié le

Ce conventionnement entérine un engagement de l’Etat au projet global de l’Opéra et une convention d’objectifs et de moyens regroupant la Ville de Limoges, la Région Nouvelle-Aquitaine et le Ministère de la Culture.

Un Opéra, laboratoire du répertoire

Il s’agit là de conforter et de renforcer la politique créative de l’Opéra, de concevoir des formes scénographiques innovantes, aux formats hybrides pouvant faciliter la circulation sur le territoire, de donner priorité aux nouvelles productions du répertoire et aux commandes de création, enfin, de favoriser les résidences d’artistes et la mise en place de projets participatifs.

Un Opéra, agitateur artistique du territoire

Au niveau local, régional et national comme élément moteur de nouvelles formes artistiques, comme opérateur ou fédérateur de modalités de
production et enfin, comme acteur de la formation et de l’insertion des jeunes artistes.

  •  Au niveau local (développement de l’Évènementiel lyrique dans la Ville et sur le territoire proche, partenariats avec les acteurs locaux du spectacle vivant)
  • Au niveau régional (projets artistiques aux formes alternatives permettant une meilleure articulation entre les réseaux d’opéras, orchestres, scènes de diffusion, compagnies, pôles de formation,…)
  • Au niveau national (carrefour de projets lyriques et musicaux avec les autres maisons d’opéra ou orchestres, convention de complémentarité artistique et territoriale avec l’Opéra National de Bordeaux, convention de partenariat artistique avec l’Opéra-Comique, contribution active au réseau professionnel et action envers la formation et l’insertion des jeunes artistes).

Un Opéra, familistère de ressources au service de la transmission

Par la valorisation de ses ressources artistiques, techniques et numériques et à sa capacité à les utiliser pour les transmettre à tous les publics, notamment aux publics qui en sont à priori éloignés.

  • Auprès des publics scolaires (actions éducatives et culturelles, formation des intervenants du Plan Chorale à l’école, actions scolaires décentralisées d’OperaKids)
  • Auprès des publics éloignés de la pratique artistique (inclusion par la pratique vocale - OperaKids – insertion à l’emploi par la pratique vocale (D.I.V.A. – 100% inclusion)
  • Auprès des publics « empêchés » (poursuite de la politique d’accessibilité au handicap sensoriel, intégration de la dimension du handicap sensoriel dans la création)
  •  Auprès des pratiques amateurs et de tous les publics (productions artistiques participatives).

 

La nouvelle programmation de la saison 19/20 reflète ces orientations, cette volonté d’un projet d’opéra en mouvement qui rassemble la parole, le point de vue, l’engagement de femmes et d’hommes, aux talents multiples, aux savoir-faire exigeants et aux passions vives.


L’Opéra de Limoges est établissement public administratif depuis le 1er janvier 2016 (régie personnalisée). Il perpétue la tradition lyrique présente à Limoges depuis le milieu du XIXe  siècle.
Lieu de production, l’Opéra de Limoges présente de nombreux spectacles (opéras, concerts symphoniques, récitals, danse  néoclassique et contemporaine) en création et issus de l’ensemble du répertoire, en favorisant une approche thématique de sa programmation.
Il dispose d’un orchestre de 40 musiciens dirigé par Robert Tuohy et d’un chœur de 28 chanteurs dirigé par Edward Ananian-Cooper qui participent au rayonnement régional et national de l’Opéra.
Il dispose également d’ateliers de fabrication de décors et de costumes qui travaillent pour ses propres productions et celles d’autres maisons d’opéra françaises (récemment l’Opéra-Comique avec les décors de Madame Favart ou la prochaine production du Théâtre de Caen avec Coronis).
Privilégiant une proximité avec tous les publics, l’Opéra de Limoges est particulièrement engagé dans une politique de transmission auprès des plus jeunes qui s’exprime notamment au travers de projets d’éducation artistique et culturelle ambitieux (De Cendre et d’Or, OperaKids…).