Jeunesse

Soutien à l'école occitane Calandreta Lemosina

Suite aux informations diffusées hier, la Ville de Limoges souhaite apporter les précisions suivantes quant au soutien qu’elle apporte à l’école occitane Calandreta Lemosina

Publié le

La Ville contribue aux dépenses de fonctionnement de l’école occitane Calandreta Lemosina à hauteur de 742 € par élève en 2019 (contre 702 € en 2018). Soit une augmentation de la contribution de la Ville de 40 € par élève en 2019.


Pour rappel, le montant de la contribution globale est déterminé en application de la loi n°2009-1312 du 28 octobre 2009 et de la circulaire n°2012-025 du 15 février 2012 relative à la prise en charge par les communes des dépenses de fonctionnement des écoles privées sous contrat. Ce montant est calculé à partir des dépenses constatées pour le fonctionnement des écoles publiques  élémentaires et du nombre d’élèves de l’école occitane qui sont domiciliés à Limoges.


Or, entre les années scolaires 2017/2018 et 2018/2019, la Calandreta Lemosina a perdu 13 élèves d’élémentaire. Cette diminution de l’effectif scolaire a donc engendré la baisse de la contribution allouée par la Ville, qui est passée de 18 967 € en 2018 à 10 387 € en 2019 (soit une baisse de 8 580 €).


L’augmentation pourtant conséquente du forfait scolaire de 5,6 % appliqué cette année n’a pas permis de compenser l’effet  mécanique de la baisse des effectifs de l’école occitane.


Pour autant, la Ville de Limoges s’attache tout particulièrement à défendre et à soutenir la culture occitane et notre patrimoine linguistique. À titre d’exemple, chaque mois dans le magazine municipal Vivre à Limoges, un article d’une page en occitan est proposé, et sa traduction est aussi disponible sur le site internet de la Ville www.limoges.fr.


Dès mars dernier, Vivre à Limoges se faisait le relai de la publication par IMAV éditions de l’ouvrage traduit en occitan Le Petit Nicolas en limousin - Lo Pitit Nicolau en lemosin et des manifestations organisées dans le cadre de Lire à Limoges qui accueille chaque année la Librairie occitane sous le chapiteau. Cette dernière proposait de rencontrer sa traductrice, Dominique Decomps, pendant la durée de l’évènement. L’ensemble des écoles de la ville ont été informées du programme de cette manifestation, et celles qui ont souhaité, ont pu y participer comme à leur habitude.