Du -

Musée de la Résistance

Culture

Les forces spéciales dans la libération du Limousin

Le musée de la Résistance de la ville de Limoges présente un premier éclairage sur le rôle des Forces spéciales dans les combats de la Libération du Limousin.

Public : Tout public

Ajouter au calendrier

À l’été 1944, des équipes de Jedburghs, de SAS (Special Air Service) et d’agents du SOE furent parachutées dans le Limousin. Ces combattants étaient entrainés pour former et épauler les résistants, pour perturber le trafic ferroviaire, interrompre les  communications, ralentir les renforts allemands, établir la liaison avec Londres et lancer la guérilla.
Leur présence en Limousin permit notamment de mieux structurer des maquis en Creuse, de recevoir d’importants parachutages d’armement en Haute-Vienne et d’engager de violents combats à Egletons en Corrèze, voire de participer aux négociations à Limoges.
Au mois de septembre 1944, ils furent décorés, honorés, oubliés.

Les forces spéciales en Limousin