Du -

-

Musée de la Résistance
7, rue Neuve-Saint-Étienne

Culture

Nourrir au front

Ce parcours documentaire suit le repas du poilu, de la réquisition jusqu’à la gamelle en six séquences : le ravitaillement, les hommes et le
matériel, l’alimentation du soldat, le repas au front, les repas de l’arrière et les popotes, la place des femmes, la propagande alimentaire.

Public : Tout public

Ajouter au calendrier

Une exposition à découvrir du 8 février au 21 mai au musée de la résistance

Cette exposition réalisée par l’association « Comme en 14 » et le ministère de l’Économie et des Finances porte sur le ravitaillement et l’alimentation des soldats pendant la Première Guerre mondiale.

Elle se présente sous la forme de 40 panneaux associant textes et photographies d’époque : près de 250 photographies françaises, allemandes et britanniques et des cartes postales, très nombreuses à l’époque, sont ainsi exposées.

Elles sont accompagnées de textes témoins tirés de lettres et carnets de combattants et complétées par de nombreux objets sortis pour la première fois des réserves du musée de la Résistance de Limoges et prêtés par des collectionneurs privés.


Il permet de découvrir également des scènes de vies allemandes car les soldats ont vécu les mêmes choses et ont photographié les mêmes moments.

Le parallèle est saisissant  et poignant. Le repas est toujours un moment de pause, de repos et les « popotiers » de l’arrière, qui cuisinent à tour de rôle, prennent leur mission très au sérieux.

Cette exposition est ainsi l’occasion de saluer la mémoire et la place du cuisinier, le soldat méconnu.

Musée de la Résistance
7, rue Neuve-Saint-Étienne
Ouvert tous les jours (sauf le mardi et le dimanche matin) de 9h30 à 17h

Nourrir au front

L'exposition au musée de ma résistance de Limoges, Nourrir au front, réalisée par l’association «Comme en 14», met en avant le ravitaillement et l’alimentation des soldats pendant la Première Guerre mondiale. Elle se présente sous la forme de 40 panneaux associant textes et photographies d’époque : près de 250 photographies françaises, allemandes et britanniques sont exposées. Elles sont accompagnées de textes témoins tirés de lettres et carnets de combattants. De nombreux objets sortis pour la première fois des réserves du Musée de la Résistance de Limoges sont également présentés. Le parcours documentaire suit le repas du poilu, de la réquisition jusqu’à la gamelle. Le repas est toujours un moment de pause, de repos et les «popotiers» de l’arrière, qui cuisinent à tour de rôle, prennent leur mission très au sérieux. Cette exposition est ainsi l’occasion de saluer la mémoire et la place du cuisinier, le soldat méconnu.