Citoyenne

Réaménagement de la place de la République

La place de la République, va retrouver son âme grâce à vos avis émis durant la phase de concertation qui ont contribué à dessiner les contours de la future place.

Haut lieu de l’histoire de Limoges la place de la République est un site central de Limoges qui doit retrouver son rôle premier à savoir un lieu de vie, de connexion entre les quartiers et les habitants, un nouvel espace urbain qui participe au dynamisme du centre-ville.

Cette opération d’aménagement ambitieuse célèbre la richesse du passé et rayonne par sa modernité.

La concertation sur la nouvelle place de la République qui s’est tenue de septembre 2016 à février 2017 a connu un franc succès : au total plus de 1 200 participations lors des 3 réunions publiques, des 3 ateliers thématiques et de la balade urbaine.
Retrouvez le compte-rendu de vos contributions ainsi que les réponses de la Ville dans le bilan de la concertation et dans la lettre R n°4

Aujourd’hui pour faciliter les échanges avec les riverains et les commerçants durant la période des travaux la Ville a nommé un médiateur à votre écoute. Et pour suivre l’évolution des projets, rendez-vous à la Maison du projet pour découvrir la maquette de votre nouvelle place ainsi que plusieurs panneaux explicatifs.

La cité :

au Ier siècle avant JC, la cité gallo-romaine Augustoritum est fondée sur l’itinéraire menant de Lyon à Saintes. A l’époque, la place de la République était un quartier résidentiel. A la fin du IIIème siècle, le périmètre de la ville se modifie, ce secteur devient une nécropole.

La place sainte :

du IIIe au IXe après JC, un culte se développe autour du mausolée de Saint-Martial, évangélisateur du Limousin et 1er évêque de Limoges, donnant naissance à l’église Saint-Pierre- du-Sépulcre (VIe siècle) et à l’abbatiale du Sauveur (848).

L’âge d’or de l’abbaye :

du IXe au XVIIIe siècle, l’abbaye rayonne comme lieu d’art et de culture. Vendue puis détruite durant la Révolution, la place prend alors successivement les noms de « place des boutiques», « place impériale », « place royale », et enfin « place de la République ».

La place festive et citoyenne :

au XIXe siècle, la construction du théâtre Berlioz ouvre une nouvelle ère :
Nouvelles Galeries, cabaret Casino, Cirque Théâtre, cinémas…

Et demain ?

Le point d’attraction de la cité sur le plan touristique, commercial et événementiel. Une place authentique et moderne, trait d’union entre passé et présent, pour une nouvelle façon de vivre la ville. Un lieu convivial et incontournable, pour vivre, travailler, flâner, s’amuser et faire son shopping.

L’idée est de créer un cœur de ville polyvalent capable d’accueillir les activités de la vie quotidienne tout comme les évènements particuliers. Ouvert aux piétons, cet espace favorisera une pratique contemporaine de l’espace public. C’est un véritable travail de couture urbaine qui sera mis en place pour dessiner les contours d’une place interconnectée, résolument dynamique.

Au nord, des arbres encadrent la place pour offrir un espace convivial et ombragé aux terrasses. Une transition douce entre la place et les bâtiments sera aménagée et des micros-jardins viendront accompagner les plantations d’arbres sur la place.

Au centre, une vaste scène créé un lieu de vie polyvalent destiné à accueillir de nombreuses manifestations et à faire vivre la place toute l’année : spectacles, concerts, banquets, vide-greniers, matchs de basket, marché de Noël, marchés éphémères, patinoire…

Au sud, une grande Halle à vocation commerciale et culturelle avec d’un côté une partie dédiée à l’artisanat de Limoges et l’accueil de plusieurs grandes enseignes et de l’autre côté, un espace mixte qui accueillera notamment un kiosque culturel qui aura pour objet de servir de vitrine et de passerelle vers les musées de Limoges. Une partie de sa programmation portera sur la valorisation des vestiges de l’abbaye Saint‐Martial, comme l’ont souhaité les nombreux participants aux concertations publiques.

Un espace multifacette entre commerces et loisirs pour renforcer le dynamisme économique et l’attractivité touristique.

La place de la République passe au vert, pour embellir la place des fleurs seront plantées rue st martial le long de la zone de fouille.

La Ville de Limoges a engagé un programme ambitieux de fouilles archéologiques, mené principalement en deux campagnes en 2015 et 2016. Ce dernier a notamment révélé l’importance des vestiges conservés de l’abbatiale Saint-Sauveur du 11 e s. et, de divers témoins des édifices l’ayant précédée ou accompagnée. Ils justifient l’extension et le réaménagement des cryptes existantes (vestiges découverts en 1968), dans la double perspective de la poursuite à long terme du travail scientifique, et de la valorisation des vestiges à l’attention du public.

Cette valorisation se fera grâce à  l'équipement culturel qui sera construit sur la place de la République et qui accueillera également le Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine ayant pour objectifs la sensibilisation, l’information et la formation de tous les publics à l'évolution urbaine de la ville. Le C.I.AP, dont la construction est liée au label Ville d'art et d'histoire, proposera une exposition permanente permettant de découvrir l'évolution urbaine et architecturale de la ville.

Le projet culturel comprend en effet 2 équipements : les vestiges et le C.I.A.P.