Citoyenne

Réaménagement du jardin d'Orsay

Le jardin d’Orsay multiplie ses espaces pour diversifier les usages.
La municipalité réhabilite le jardin d’Orsay pour préserver son identité et moderniser ses usages.
Une action emblématique pour redonner son âme à ce jardin historique du cœur de ville !

Lors du conseil municipal du 27 juin 2018, le projet de réhabilitation du jardin d’Orsay a été adopté avec la volonté de réaffirmer sa valeur historique, tout en y incluant des équipements contemporains.

Un aménagement en 8 zones

  1. Valorisation du monument aux morts avec la plantation d’arbres faisant référence aux pays impliqués dans le conflit
  2.  Mise en valeur de l’amphithéâtre
  3. Promotion  du  commerce  local,  par  l’installation  du  marché  dans  un  lieu  chargé d’histoire
  4. Promotion de la biodiversité : un bosquet d’arbres régionaux et nationaux avec un parcours pédagogique sera aménagé, le nombre d’arbres dans le jardin passera à terme de 60 à 90 environ
  5. Création d’espace de jeux pour enfants
  6. Construction d’un espace d’animations (culturel, commercial, …) dans l’ancienne arène de l’amphithéâtre
  7. Création d’un jardin partagé à proximité du foyer des personnes âgées afin de renforcer les liens sociaux intergénérationnels
  8. Aménagement d’un espace de glisse urbain pour les amateurs qui s’intégrera au jardin sans le dénaturer

La volonté de la ville est d’aménager au sein des espaces paysagers du jardin plusieurs
fonctionnalités 
: espace de jeux, parcours de mémoire, lieu de promotion du commerce local, espace de nature, point de rencontre animation, glisse urbaine, espace de partage et de lien social et l’espace historique révélée.

 

Les premiers travaux

Ce chantier de réaménagement a débuté en septembre 2018 par des travaux de restauration à l’état d’origine des escaliers des entrées magistrales place Winston-Churchill et rue des Arènes. Les pierres détériorées ont été remplacées à l’identique par de nouvelles pierres.

Des travaux de mise en accessibilité du jardin d’Orsay seront également menés  avec la   création  d’un accès PMR place des Carmes (à gauche du Monument aux morts).
Sont également prévus : le remplacement des éléments en ferronnerie abîmés (portails, grilles, vasques) la restauration de l’escalier situé   rue   de   l’Amphithéâtre et  l’insertion  de  balustres  en céramique en lieu et place de celles manquantes.

 Jalonnement céramique

Le Programme de développement durable UNESCO à l’horizon 2030 est un programme universel, inspiré et ambitieux, qui vise à éliminer la pauvreté par le développement durable d’ici à 2030.

Limoges s’est engagé dans cet agenda en intégrant le matériau céramique dans la commande publique artistique pour la créativité et la mise en valeur du savoir-faire et de l’excellence local.

Au sein du jardin d’Orsay, trois balustres manquants viendront restaurer l’harmonie initiale des escaliers et introduire un décalage par la juxtaposition de la pierre et de la porcelaine. Le procédé utilisé est celui du Kintsugi japonnais (« réparer par l’art ») : discipline qui consiste à réparer les objets de céramique à l’aide de délicats joints à l’or fil, ici l’or blanc sera paré de bleu de four.

Emblématiques du projet de jalonnement céramique, ces interventions en résument les principaux enjeux : réparations, remplacements et rétablissement de l’harmonie des escaliers en introduisant de la modernité. 

En 2019, les ferronneries retrouveront leur superbe et l’insertion de balustres en céramique seront une étape du projet de jalonnement céramique de la ville.