Ville créative

Limoges rayonne

Limoges réaffirme son engagement de placer la culture et la créativité comme pivot de son développement et ça se voit !

A Limoges la céramique est partout, dans l'espace public sous forme de mobilier urbain, dans son patrimoine et même dans les crèches.

Le mémorial de la place Jourdan, qui rend hommage au 3 009 Limougeauds morts pour la France durant la grande guerre, présente, de part et d’autre de son emmarchement deux bleuets en porcelaine, confectionnés et offerts par la maison Bernardaud.

Une manière d'exposer le travail d'artistes aux yeux de tous.

Une ouverture sur le Monde

Limoges, une Ville créative à Cracovie

La Ville de Limoges a participé pour la première fois, en juin 2018, en Pologne, à la douzième réunion annuelle du réseau des villes créatives de l’UNESCO. Cette rencontre a marqué l’adoption d’une déclaration des maires qui appuie les progrès d’une mise en œuvre axée sur la culture du Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’horizon 2030. Créé en 2015, ce Plan d’action élaboré par 193 Etats membres des Nations Unies pour lutter contre les inégalités, l’exclusion et les injustices, faire face au défi climatique et mettre fin à l’extrême pauvreté, se décline en 17 Objectifs de Développement Durable et 169 objectifs connexes.

Seule ville française désignée ville créative en 2017, Limoges s’associe désormais sur le plan de la créativité à Dubaï, Sydney, Barcelone, ou Seattle.
9 siècles de créativité et d’innovation dans les arts du feu, dont 250 ans de création porcelaine (reconnus par une indication géographique) ont été valorisés à l’occasion de ces rencontres pour faire rayonner Limoges.

Limoges est reconnue Ville créative par l’Unesco dans la catégorie Artisanat et arts populaires

Ce déplacement a permis de valoriser également les savoir-faire dans les domaines des arts du feu : émaux, porcelaines et vitraux mais aussi la tradition des chants polyphoniques dont l’abbaye de Saint-Martial est un des centres fondateurs.
Au XIe siècle, une abbaye est édifiée à l’emplacement du tombeau de Saint Martial, premier évêque de Limoges. Elle devient rapidement lieu de pèlerinage. L’abbaye, lieu fondateur de Limoges, fut un remarquable et bouillonnant centre culturel, musical, religieux, économique porté par les Bénédictins de l’abbaye. On y pratique le chant polyphonique et de précieux manuscrits y sont enluminés.

 

Télécharger

Un programme de valorisation sur quatre ans (2017 – 2020)

L’engagement de la ville dans ce réseau Unesco est un signal politique fort à destination des acteurs de terrain engagés dans la création et l’innovation des arts du feu.
Le programme de valorisation 2017-2020, doté d’un budget d’1 million d’euros par an, se décline en cinq axes majeurs :

  • Faire de l’espace public un territoire d’expérimentation pour les arts du feu
  • Transformer la manifestation Toques et Porcelaine en une biennale vitrine des savoir-faire
  • Développer les espaces de création, mise en place d’un marché créatif, concours réservé aux jeunes créateurs
  • Éduquer aux métiers d’art
  • Renforcer les programmes d’échanges scientifiques et culturels avec les autres villes du réseau Unesco.
  • Une première évaluation est prévue en 2019.

Les industries créatives au cœur du développement de la ville

Depuis de nombreuses années, la ville mène une politique ambitieuse de valorisation des arts du feu que l’obtention du label vient intensifier. Limoges s’engage pour les années à venir à densifier ses actions pour être un acteur engagé du réseau des Villes créatives.
A ce titre elle développe des pôles de créativité et d’innovation, améliore l’accès à la culture pour tous, participe aux programmes et réseaux d’échanges, mène des actions d’évaluation de ses actions et engage des actions de communication et de sensibilisation.