dynamique

Des parcours dédiés aux piétons, pour des balades en centre-ville renouvelées

Pour les touristes et les trajets quotidiens, la déambulation en centre-ville est simplifiée avec 21 panneaux conçus pour faciliter l’orientation des piétons et donner envie de marcher. L’occasion de redécouvrir le patrimoine en centre.

Dans le cadre de son programme Ville Santé Citoyenne, la Ville de Limoges a installé une signalétique dédiée aux piétons en centre-ville.

Afin de permettre à la fois l’orientation des touristes et le développement de la marche pour les déplacements quotidiens, 21 panneaux de jalonnement piétons sont implantés en centre-ville de Limoges.

Cette signalétique homogène et lisible indique le temps de parcours en minutes vers les principaux points d’intérêt de la ville : le quartier de la Boucherie, les Halles, l’Office de Tourisme, la Gare, le quartier Cité-Cathédrale, les Bords de Vienne, la place de la République, l’Hôtel de Ville, le Four des Casseaux, le musée Adrien Dubouché, le musée des Beaux-Arts et le musée de la Résistance. Par exemple, en partant de l’Hôtel de Ville, il est indiqué qu’il faut 5 minutes à pied pour vous rendre à l’office de tourisme, 10 minutes pour les bords de Vienne et 15 minutes pour la gare.

L’église Saint-Michel-des-Lions

Église repère grâce à son clocher de style limousin orné d’une sphère de cuivre et visible à des lieux,

Saint-Michel est surtout la gardienne des reliques des saints patrons de Limoges : saint Martial, saint Loup et sainte Valérie. Elle tient son nom des lions de granit gallo-romains qui garde son entrée sud

Plus de documents sur l'église Saint-Michel-des-Lions

La crypte Saint-Martial

L’abbaye Saint-Martial était une importante basilique romane. Connue dans tout le royaume pour ses chants polyphoniques et ses enluminures, elle possédait une bibliothèque d’une richesse exemplaire qui faisait de Saint-Martial la rivale de Cluny. Elle fut bâtie sur une nécropole ancienne où les archéologues ont retrouvé plusieurs sarcophages, attribués à saint Martial et à sainte Valérie.

Plus de documents sur la crypte Saint-Michel

L’église Saint-Pierre-du-Queyroix

Dotée d’un clocher typiquement limousin passant du carré à l’octogone, cet édifice de granit rose abrite de magnifiques autels, statues en bois doré et autres vitraux.

  • place Léon Betoulle
  • place Manigne
  • place Wilson
  • carrefour Tourny
  • rue du Clocher
  • place Stalingrad
  • place Denis Dussoubs
  • place des Bancs
  • place de la Motte
  • place d’Aine
  • place Winston Churchill
  • place Jourdan
  • gare
  • rue Neuve Saint-Étienne
  • rue de la Cité
  • rue de la Cathédrale
  • rue Haute-Cité
  • place Saint-Étienne
  • rue de la Règle
  • rue du Pont Saint-Étienne
  • quai Louis Goujaud

Les cyclistes ne seront pas en reste : une signalétique « tourne-à-droite vélo » installée sur 8 carrefours en ville (voir liste ci-dessous). Le « tourne-à-droite vélo », mesure inscrite dans le Code de la Route, permet aux cyclistes de tourner à droite (ou de continuer tout droit si il n’y a pas de voie de droite) même si le feu est rouge. Cette souplesse nécessite bien-sûr le soin de laisser la priorité aux autres véhicules qui passent au vert. En l’absence de signalisation, les cyclistes devront respecter le feu tricolore.

  • avenue de Louyat - rue de la Céramique - rue de Londres
  • rue Victor Thuillat - rue de la céramique - rue Théophile Gautier
  • avenue Émile Labussière - rue Théophile Gautier - rue J.B Chastaingt
  • place Jourdan - boulevard de Fleurus
  • place de la Cité - boulevard de la Corderie
  • rue Aristide Briand - rue du Grand Treuil
  • avenue Général Leclerc - rue Clément Marot - rue Paul Lafargue
  • avenue Garibaldi - rue Aigueperse - rue de Châteauroux

Pour plus d’informations : www.securite-routiere.gouv.fr