Parcours

Sylvie Coquet

Directrice de la manufacture Feeling’s

Publié le

Labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant » en 2008, la manufacture Feeling’s de Sylvie Coquet est à son image, en perpétuelle agitation créative tout en étant la gardienne du savoir-faire ancestral qui façonne la porcelaine de Limoges.

« J’ai su lire à 5 ans et je dévorais tous les contes pour enfants ; Andersen, Grimm, les légendes russes, ces lectures ont nourrit mon imagination. J’étais aussi très proche de ma grand-mère, peintre, avec qui je dessinais beaucoup, j’ai très tôt baignée dans un univers artistique où la création tenait une place importante »,
confie Sylvie Coquet.

 

À 17 ans, elle se rêve illustratrice et claque la porte du système scolaire qu’elle juge trop rigide et trop ennuyeux. Elle intègre Penninghen, une école artistique et d’architecture intérieure à Paris. Mais un différent familial va changer le cours de sa vie et l’obliger à revoir ses priorités. Contrainte de travailler pour subvenir à ses besoins, Sylvie Coquet poursuit néanmoins une formation à Olivier de Serres en section céramique.

Nous sommes au début des années 80 et le fruit de son travail va lui ouvrir les portes de la liberté, les voyages, le premier d’une longue série qui va guider ses pas au bout du monde, à Katmandou au Népal. Elle gardera de cette expérience le goût de l’aventure et du partage avec les autres.

À cette époque, sa route croise celui qui va devenir son époux, le rejoint en Allemagne, sans parler la langue. Elle entre à l’école de Krefeld pour une formation design réputée, tout en travaillant à son compte comme décoratrice sur porcelaine.

Elle acquiert une certaine expérience dans le métier. Cinq ans plus tard, rattrapée par les obligations familiales, Sylvie Coquet rentre en France dans l’entreprise de son père qui vient d’être rachetée par le groupe Lalique.

Elle se perfectionne dans le métier en passant dans tous les ateliers. Sa rencontre avec Jean-Pierre Cagin, alors directeur technique de l’usine, va marquer le tournant de sa carrière et en 2001, ils décident de créer ensemble Feeling’s.

Depuis plus de 15 ans, c’est avec une équipe de 9 personnes que Sylvie Coquet mène la manufacture dans les plus hautes sphères de la création dans les domaines des arts de la table, du luminaire et des objets de décoration. 

Chez Feeling’s, chaque pièce qui sort des ateliers est conçue, réalisée et décorée entièrement à la main.

Notre rôle est de montrer l’excellence de la France dans ce domaine. Nous travaillons avec de grands noms : la maison Dior, Pierre Gagnaire, le George V et d’admirables personnalités depuis bien des années. Cela nous oblige à nous renouveler sans cesse et à expérimenter les possibilités infinies qu’offre le kaolin pour découvrir de nouveaux styles et de nouvelles lignes.