Pratique

Plan local d'urbanisme (PLU)

Entré en vigueur en octobre 2007, le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est un document de planification communal ou intercommunal permettant le développement durable du territoire, dont la déclinaison réglementaire opposable (document graphique et règlement écrit) permet de satisfaire les objectifs attendus.

Consultez le Plan local d’urbanisme.

Opposable aux tiers, il oriente le devenir de près de 8 000 ha du territoire communal, avec deux objectifs :

  • Confirmer la vocation de Limoges comme pôle de développement et de services majeur.
  • Construire un paysage urbain de qualité à forte valeur ajoutée, dans une perspective de développement durable, social et environnemental.

La révision du Plan Local d’Urbanisme poursuit les objectifs fixés lors de son lancement par le Conseil Municipal en septembre 2012 : la mise en conformité avec les textes législatifs nationaux (Grenelle et ALUR) ainsi qu’une volonté de simplification et de modernisation du document. Forte de la définition d’une politique d’aménagement cohérente à l’échelle du territoire, Limoges s’est dotée d’un véritable Projet de Ville pour inventer la Ville de demain.

A travers celui-ci, c’est toute la politique d’aménagement du territoire limougeaud d’ici à 2030 qui a été définie et déclinée dans chaque opération d’aménagement ou documents réglementaires afin de donner de la cohérence au projet global et d’inscrire dans le temps notre identité de Grande Ville à la Campagne.

Elle s’appuie sur le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD), document phare de la politique d’urbanisme et charnière du PLU, qui a été débattu en Conseil Municipal en juin 2016.

En mars 2017, la Communauté d’Agglomération de Limoges Métropole devient compétente en matière de documents d’urbanisme. Par convention, la ville continue la procédure de révision en cours jusqu’à son approbation, les phases législatives étant validées en Conseil Communautaire de Limoges Métropole.

L’arrêt du projet en Conseil Communautaire le 20 septembre 2018 acte la réalisation d’un projet qui est le fruit d’un travail partenarial et marque la fin de la phase de concertation.

S’ouvre alors la phase de consultation des personnes publiques associées (Etat, SIEPAL, Chambres consulaires, collectivités …) et de participation du public.

L’enquête publique s’est déroulée du 14 janvier au 13 février 2019 inclus. Les personnes intéressées ont pu consulter le dossier complet (à la Mairie, ou dans les mairie-annexes de Beaune-les-Mines et Landouge), consigner leurs observations dans les registres mis à leur disposition ou écrire directement au commissaire enquêteur, qui veille à la bonne tenue de l’enquête.

Plus d’informations à venir.

Rapport d'enquête publique - Révision du PLU

Avis d'enquête publique pour la période du 14 janvier au 13 février 2019

Enquête publique préalable relative à la révision générale du Plan Local d'Urbanisme de la Commune de Limoges.

Téléchargez :

Irrigant un bassin de vie de près de 260 000 habitants, la Ville entend mener à bien une politique du développement durable qui prenne en compte à la fois les nécessités du développement économique et social et les exigences environnementales. Héritière d’un patrimoine naturel et bâti de grande qualité, la Ville se doit d’en préserver la valeur et l’identité.

 Il lui parait  aussi nécessaire d’intégrer nombre de préoccupations venues récemment au premier plan, telles celles de « développement durable » ou de « mixité sociale » et de tenir compte de nouveaux facteurs :

  • vocation nouvelle attribuée aux vallées et vallons qui sillonnent le territoire communal, considérés comme des lieux de socialisation et des réserves naturelles de proximité,
  • densification maîtrisée de l’espace urbanisé, grâce en particulier aux terrains demeurés libres au cœur même des quartiers centraux,
  • prise en compte dans l’urbanisation périphérique du coût des réseaux de toute nature grevant lourdement les finances publiques.

La Ville de Limoges s’est engagée depuis plus de 15 ans dans une démarche incitative afin d’améliorer le paysage urbain de son centre-ville historique. Cette action a permis un embellissement significatif du centre ancien grâce à la rénovation de plus de 1 700 façades.
En parallèle, la Ville s’est engagée ces deux dernières années dans une politique de transformation urbaine forte (rues piétonnes, Halles Carnot, place de la République et Halles centrales).

Cependant, malgré ces actions, un grand nombre de façades en mauvais état continue de nuire à l’image du centre-ville et nécessite des travaux de rénovation.

Forte de ce constat, la Ville s'est inscrite dans une démarche plus volontariste et ainsi, conformément au Code de la Construction et de l’Habitation (chapitre II – Articles L.132-1 à 5, L.152-1 et R.132-1) elle a décidé la mise en œuvre d'une première Campagne de ravalement obligatoire des façades par délibération du Conseil Municipal en date du 3 avril 2018.

Le périmètre retenu est le suivant :

  • La rue du Clocher
  • La rue du Temple
  • La rue du Consulat
  • La rue Ferrerie
  • La place Saint Michel
  • La rue Charles Michels
  • La rue des Allois
  • La rue de la Providence

Toutefois, conscient des efforts demandés et afin d’accompagner les propriétaires concernés, un règlement de soutien financier a été mis en place en application préalable de la mesure de ravalement obligatoire.
Celui-ci permet, durant une période de 14 mois à compter de la notification aux propriétaires, de leur attribuer une subvention de 30% puis 10% selon la date d’engagement des travaux. 
Passé ce délai, ils seront soumis à la procédure de ravalement obligatoire.

Télécharger